Journal d'un esclave - DD4 Dorien Kingsmaker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal d'un esclave - DD4 Dorien Kingsmaker

Message par Lénaïck le Dim 6 Déc 2015 - 21:28

Je commence mon journal. Le seigneur Erdos nous a donné notre premier jour de libertée. Pas un jour de repos, comme le dimanche, mais de libertée. J'ai pu allé en ville acheter du bois et des outis pour reproduire le totem de mon clan. Quand j'étais jeune, Père m'a enseigné que nos ancêtres transmettaient au monde leurs histoires, c'est pour l'honneur de notre clan que je tiendrais ce journal. J'ai entendu des conseillers s'entretenir avec le maitre ce matin, ils disent que son dernier discours a conqui tout le sud et que beaucoup veulent suivre ses idées. Plusieurs d'entre nous veulent organiser une fête à la prochaine lune pleine au nord plus proche des cotes, pour fêter la décision du seigneur. Je ne pense pas y'allé, je compte travailler sur mes jours libres pour m'acheter des livres et amélioré mon écriture.



Elgram kaz Lunk ! Bande de sales chiens ! Cet enfoiré de Iller a attaqué la fête de la dernière lune, et fait prisonnier plusieurs dizaines d'entre nous. Mon compagnon de chambre ne reviendra plus, il y'était aller dans l'espoir de voir la mer. La voix du Seigneur Erdos a tonné dans tout le château quand je lui ai amené les lettres, il dit que Iller a perdu la raison et qu'il a toujours été un fissedeput. Nous commençons déjà à nous armer, je ne me suis jamais battu de ma vie mais je ne resterai pas les bras croisés. Seigneur Erdos ne veut pas attaquer tout de suite, mais beaucoup se sentent insultés et demandent réparations. Je pense que la situation ne restera pas calme très longtemps. Peut-être n'aurai-je jamais l'occasion d'écrire la suite de ces lignes. Père si je te revois un jour, sache que notre totem a brillé comme le soleil en été lors des derniers rites que tu m'as appris. Notre clan n'est pas mort.



Il était mort quand nous sommes arrivés. Nous n'étions que 3 a être entré dans son fort, mais il s'était donné la mort quand même. Je n'avais jamais vu les 2 autres, l'un d'entre eux n'a pas les manières d'un esclave. Après avoir inspecté la salle du trône et relayé la mort de Iller aux dehors, je suis parti fouiller un peu son château. Beaucoup de gens attendaient dans le calme et la peur dans des chambres, alors je suis allé voir dans les salles inhabitées. J'ai trouvé une gemme dans mes fouilles, elle paraissait vibrer d'une force sauvage, et quand j'ai approché ma main elle a perdu tout son éclat. J'ai préféré retourner vite dans la salle du corps avant que le Seigneur Erdos apprenne que j'ai cassé quelque chose. Les bruits s'étaient calmés au dehors, et quand je suis arrivé plusieurs généraux discutaient, ils disaient que les choses étaient montés trop vite, que les gens d'ici n'étaient pas prêts a accepter le changement. Heureusement personne ne m'a demandé ce que je faisais. Quand je suis rentré, le totem a vrombi et je me suis effondré. J'ai encore un peu mal a la tête, je vais retourner dormir, j'ai l'impression d'avoir des hallucinations.



Nous partons demain. Loin au sud ouest, on nous a dit qu'il y'avait une terre que personne ne voulait, et que nous pouvions la prendre si nous nous en occupions. J'ai été libéré par le Seigneur Erdos, en échange de quoi j'irai dans l'expédition qui s'occupera de ces terres. Il va me manquer, j'ai toujours été bien traité avec lui. Mais je dois aller de l'avant maintenant, notre totem m'a parlé durant mon dernier sommeil. Il m'a montré la voie de mes ancêtres, il m'a montré comment vivait ma famille avant. Il m'a dit qu'il m'accompagnerait, qu'il serait mes yeux et mes mains. Il m'a appris  à distinguer des choses au-delà de mes sens, et je commence presque à les percevoir. Les liens entre les choses, entre toutes choses. Le ciel, la terre, le feu, les lacs, les bois, les animaux, les gens, il y'a quelque chose entre nous tous que je peux comprendre maintenant. Quelque chose que mon clan vénérait il y'a longtemps. Je vais aussi arrêter ce journal. J'ai compris les paroles de Père. Nos ancêtres transmettaient au Monde leurs histoires, et je continuerai cette tradition comme les plus fiers nains de notre clan, comme un shaman.

(Ce texte sert d'introduction et donne une petite idée de la vie de mon personnage avant le début de la campagne.)

Lénaïck
Grouillot(te)

Messages : 13
Date d'inscription : 01/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum